Les Bureaux du Cœur : quand les entreprises ont un rôle à jouer
Crédit photo : Théophile Trossat

Notre mission : développer l’usage des locaux d’entreprises en accueil individuel d’urgence, le soir et le week-end, lorsqu’ils sont inoccupés.

Nous ne créons pas de nouveaux foyers d’accueil provisoires mais nous proposons, au contraire, un accueil individuel d’urgence sur une durée relativement longue (de 3 à 6 mois maximum) à des personnes en situation de précarité : étudiants en situation de pauvreté, femmes ayant subi des violences conjugales, personnes en insertion professionelle…

Nous nous appuyons sur des associations dont la mission est orientée vers l’insertion. Ces associations « partenaires » présentent aux entreprises hôtes, un·e invité·e qui est sur le chemin d’un parcours d’insertion, respectant les critères d’accueil suivants : une personne seule, majeure, sans problème d’addiction, ni d’hygiène et ne nécessitant pas de suivi médical spécifique.

Ces personnes sont souvent proches de l’insertion. Les Bureaux du Cœur leur offrent un cadre de stabilité, de sécurité et d’intimité, au sein de locaux d’entreprises favorisant ainsi la coopération et l’activation de réseaux de la part des dirigeants et de leurs collaborateurs.

Même si l’accueil est notre mission prioritaire, ces contacts privilégiés et informels avec les acteurs des entreprises favorisent et accélèrent l’insertion encadrée par l’association partenaire.

Lieux d'accueil dans les bureaux de Cofidis Portugal
Lieux d'accueil dans les bureaux de Cofidis Portugal

Notre histoire

L’histoire des Bureaux du Cœur est intimement liée à celle du Centre des Jeunes Dirigeants (CJD) de Nantes. C’est de ce mouvement patronal, vieux de 80 ans, que sont issus l’ensemble des membres fondateurs de l’association. Le CJD, qui œuvre pour une économie au service de l’Homme, véritable incubateur d’initiatives destinées à moderniser les entreprises, a constitué un terrain favorable à l’émergence de ce projet résolument innovant d’un point de vue social et solidaire. 

En 2017, dans cet environnement favorable, la conscience de Pierre-Yves LOAËC, dirigeant de l’agence de communication Nobilito et futur président de la section nantaise du CJD s’éveille.

D’abord au retour d’un dîner chez des amis qui accueillent un migrant chez eux, son épouse lui propose d’en faire autant. Il refuse :

Je trouvais trop intrusif d’accueillir quelqu’un chez nous, dans notre famille et notre maison, je ne me sentais pas prêt”.

Mais dans le même temps, il croise matin et soir une femme qui dort sur la bouche d’aération du parking de son bureau dans le centre de Nantes. En cet hiver particulièrement froid, une idée émerge.

Pour autant, là encore il ne passe pas à l’acte :

“Je ne l’ai pas fait et, avec du recul, peut-être que c’était mieux car cette femme n’aurait pas bénéficié de l’encadrement social nécessaire au bon déroulement de cet hébergement d’urgence”.

Au printemps, il réunit une dizaine de dirigeants du CJD pour leur suggérer cette idée de pouvoir héberger des personnes en précarité au sein des locaux de leurs entreprises, le soir et le week-end, lorsqu’ils sont vides, inutilisés et inutiles.

A partir de septembre 2018, jusqu’à l’automne 2019, une quinzaine de dirigeants, tous membres du CJD Nantes, travaillent à imaginer et à concevoir ce que seront les Bureaux du Cœur :

Avec notre culture d’entrepreneurs, nous avons essayé de balayer toutes les questions juridiques et assurantielles, comment embarquer nos collaborateurs dans l’aventure, interagir avec les associations partenaires, etc.”

Puis ils reçoivent une dizaine d’associations dont la mission est l’aide aux personnes en grande précarité afin de s’assurer l’intérêt de l’initiative. Si elles saluent toutes l’idée, l’une d’entre elles, Saint-Benoît Labre, se montre particulièrement intéressée et souhaite rapidement tester cette nouvelle forme d’accueil d’urgence.

En novembre 2019, ACM Ingénierie, entreprise dirigée par Claude CHIRON, membre du CJD Nantes accueille pour la première fois au titre des Bureaux du Cœur, une femme qui dort dans sa voiture alors même qu’elle a un emploi stable.

Après avoir repris pied, trouvé un logement pour elle et son fils, elle quitte les bureaux de Claude au bout d’un mois, après y avoir trouvé du soutien et même une amitié.

La première aventure Bureaux du Cœur est un succès, en remplissant cette mission de “sas” d’une situation précaire vers le mieux.

S’ensuit l’accueil de Buba, réfugié gambien chez Nobilito pendant 7 mois, pendant le premier confinement, permettant d’apporter la preuve que les Bureaux du Cœur permettent d’offrir un hébergement d’urgence, dans la durée.

Lire la vidéo

Un rayonnement européen avec nos 23 délégations

Depuis janvier 2021, l’association s’est très largement déployée sur le territoire Français. Alors qu’il n’y avait que 7 bénévoles pour le passage en 2021, les Bureaux du Cœur compte aujourd’hui plus de 150 bénévoles, répartis dans 23 délégations en Europe :

Angoulême – Annecy – Besançon – Bordeaux – Brest – Caen – Grenoble – La Rochelle – Le Mans – Lille – Lorient – Lyon – Marseille – Nantes – Paris – Rennes – Saint-Nazaire – Strasbourg – Toulouse – Valenciennes – Vannes – Barcelone – Lisbonne

 

Nos principaux partenaires et soutiens :